Sélectionner une page

Stan, le robot voiturier qui gare votre voiture à votre place

Stan, le robot voiturier qui gare votre voiture à votre place

«La voiture de Monsieur est avancée ! – Merci Stan ». Imaginez la scène, un palace, un voiturier qui apporte une berline de luxe à un couple en tenue de soirée ? Non… un robot autonome à l’aéroport de Lyon qui vous rapporte votre voiture qu’il a garé tout seul lors de votre départ !

Un concept simple

Le dispositif, porté par Stanley Robotics, avait déjà été testé à Paris-Charles de Gaulle en 2017. Le 14 mars dernier, l’aéroport de Lyon a annoncé qu’il allait proposer ce service à ses usagers dans les prochaines semaines, c’est chose faite !

Le dispositif est composé d’une plateforme sur laquelle votre voiture est installée. Cette plateforme est ensuite déplacée par un robot qui gare la voiture. A Lyon, ce sont 4 robots qui fonctionnent en même temps pour une capacité de 500 places.

Un usager moins stressé

Pour l’usager, généralement pressé et stressé lorsqu’il arrive à l’aéroport, ce nouveau dispositif est un gain de temps mais aussi un gage de sécurité. En effet, lors de son arrivée, le voyageur dépose sa voiture dans un box, scanne un code puis les robots se chargent du reste. Il ne lui reste plus qu’à monter dans la navette et prendre son avion. Fini les interminables tours dans les allées, le stress d’être en retard. Mais aussi fini les risques d’accrochages et les mauvaises surprises au retour. Stan est beaucoup plus précis qu’un humain pour garer un véhicule ! Au retour, le robot, qui connaît la date et l’heure de l’arrivée remettra la voiture dans un box. L’usager n’aura plus qu’à la récupérer.

Un parking mieux géré

Ce système automatisé a de nombreux avantages pour le gestionnaire. Cela permet un gain de place conséquent, jusqu’à 50 % d’espace en plus selon Stanley Robotics. En effet, les véhicules peuvent être garés de manière très rapprochée, sans risque de rayures et sans devoir garder d’espace pour ouvrir les portières ou le coffre. De la même manière, les allées peuvent être supprimées temporairement car le système range les voitures selon la date du retour de leurs propriétaires. Tout étant géré par un algorithme, les risques d’erreurs de calcul sont inexistants.

Moins de CO2 dégagé

Est mis en avant aussi le coté écologique du dispositif. En effet, les voyageurs passant moins de temps à tourner à la recherche d’une place, les émissions de CO2 s’en trouvent grandement réduites. Reste que le plus efficace pour limiter les émissions de CO2 lors de vos trajets vers l’aéroport est de ne pas prendre la voiture…

L’aéroport de Lyon souhaite passer à terme à plus de 6000 places automatisées contre 500 actuellement. D’autres aéroports vont suivre, le prochain étant l’aéroport de Gatwick au Royaume Uni.

Images : Stanley Robotics

A propos de l'auteur

Yanis Chauvel

Consultant en Tourisme Digital Fondateur du blog Tourismedigital.info Créateur altertourism.fr

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Suivez TourismeDigital.info sur les réseaux sociaux




Pin It on Pinterest

Shares