Sélectionner une page

Illectronisme : Dans l’Orne, c’est le numérique qui vient vers vous

Illectronisme : Dans l’Orne, c’est le numérique qui vient vers vous

L’illectronisme est un mal qui frappe plus de 25 % des Français. A l’heure du tout numérique, les personnes qui en souffrent peuvent se trouver fortement handicapées dans toutes leurs démarches administratives mais pas seulement…

L’illectronisme ?

Ce néologisme désigne l’absence de connaissances de base pour utiliser correctement les services et outils numériques. En France, c’est plus de 25 % de la population qui se déclare en difficulté avec le numérique, à des degrés divers. Parmi ces personnes, une majorité de seniors bien sûr mais aussi une part non négligeable de jeunes. Et c’est plus inquiétant. De nombreux jeunes peuvent maîtriser l’usage des réseaux sociaux par exemple mais être incapables d’ouvrir un navigateur pour remplir un formulaire en ligne.

Des services de plus en plus numériques

Or la tendance est à la transformation numérique et les services publics n’échappent pas à la règle. Même si l’harmonisation n’est pas toujours la règle, la quasi totalité des services publics digitalisent leurs services. Contacter une administration sans passer par son site internet est, par exemple, de plus en plus compliqué. Idem pour remplir sa déclaration d’impôt qui va devenir entièrement numérique.

Des initiatives pour lutter contre l’illectronisme

Je vous parlais, il y a quelques temps, de PIX, le nouveau service public qui a été créé pour lutter contre l’illectronisme. Il propose des formations en ligne ou en présentiel et permet à ses utilisateurs de progresser dans l’usage des outils numériques et même d’apprendre à coder simplement. Ce service nécessite pourtant l’utilisation d’un ordinateur (ou d’un smartphone), en tout cas l’utilisateur devra au minimum, pour en bénéficier, devoir savoir ouvrir un navigateur web.

Alors, la problématique, c’est comment sensibiliser la population à l’importance des savoirs numériques ? Comment toucher la cible ?

Aller à la rencontre du public

Le Conseil Départemental de l’Orne a appliqué à la lettre la devise d’un célèbre personnage de Paul Féval :

« Si tu ne viens pas à Lagardère, c’est Lagardère qui viendra à toi ! » 

Paul Féval, Le Bossu

En effet, le département finance un bus aménagé qui sillonne les routes de l’Orne à la rencontre des oubliés du numérique. A son bord, des formateurs qui peuvent répondre à toutes les questions posées par un public curieux. Des bases de l’utilisation d’un ordinateur au fonctionnement d’une tablette tactile, tous les aspects de la vie en ligne sont évoqués. A la manière d’un bibliobus, ou de l’Office du tourisme mobile des Landes, c’est le service public qui vient à la rencontre de son public.

Et, finalement, c’est peut être cela l’avenir du numérique. Se rappeler que les rapports humains restent le meilleur moyen d’apprendre et d’échanger. Les outils numériques ne sont que des outils qui viennent compléter l’expérience.

A propos de l'auteur

Yanis Chauvel

Consultant en Tourisme Digital Fondateur du blog Tourismedigital.info Créateur altertourism.fr

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Suivez TourismeDigital.info sur les réseaux sociaux




Pin It on Pinterest

Shares